acoustic precision diffusion sarl
     91 Bis rue d'Andorre
     31120 PINSAGUEL FRANCE

     TEL : +335 61 750 664
     Fax : +335 61 735 882
     acoustic-precision@wanadoo.fr

     RCS TOULOUSE 97 B 1485
     SIRET 413 291 295 00017

London Reference

Produit de Cellules phonos.

Comment et pourquoi la Reference est différente et certains l’estiment supérieure à toutes les autres? Est-ce une cellule à « bobine mobile » « ou à « aimant mobile »? Ni l’un, ni l’autre!

Une feuille de métal magnétique, légère, mince et très courte, porte le stylet, elle constitue l’ensemble du système en mouvement. Résultat: une masse mobile plus légère que dans les modèles à bobine mobile ou à aimant mobile. C’est peut être le fondement de leur succès incroyable. Il a été dit que les London « suent la musicalité »

En effet, les cellules London sont les seules à ne pas utiliser de cantilever, du moins dans le sens conventionnel. Les autres cellules (à bobine ou aimant mobile) ont leur stylet monté à l’extrémité d’un long tube mince (cantilever) qui travaille « en dents de scie. » Le cantilever est relié à une bobine de fil ou à un aimant. Au point d’appui, une partie élastique constitue le pivot qui permet à l’assemblage stylet / cantilever de suivre les inflexions du sillon du disque. Parce que l’avant du cantilever, qui tient le stylet, est beaucoup plus long que la partie arrière qui est attachée à la bobine ou un aimant, un grand mouvement du stylet se transforme en un mouvement plus petit à la bobine ou à l’aimant, ce qui explique probablement que les cellules « à cantilever » manquent souvent de rapidité dans les attaques transitoires et paraissent dynamiquement compressées.

Les Ingénieurs London suggèrent que ce problème de dynamique et de réponse transitoire est aggravé par l’élasticité du point d’appui lui-même qui a tendance à absorber une quantité importante du mouvement généré par le stylet avant qu’il puisse atteindre le générateur électrique constitué par la bobine ou l’aimant. Il en résulte un voile sur la reproduction musicale qu’on attribue souvent à un trainage du cantilever.

La LONDON REFERENCE n’a pas de long cantilever ni de point d’appui élastique susceptibles d’absorber, de dissiper ou de polluer l’énergie vitale de la musique. Au lieu de cela, le stylet est directement attaché à une armature métallique magnétique de quelques micromètres d’épaisseur. Cette armature passe par le centre de la bobine génératrice principale positionnée à environ 1 millimètre seulement au-dessus du stylet.

Le mouvement du stylet n’est pas inversé ou diminué, comme dans les conceptions à cantilever long. Il découle de cette lecture directe du sillon un réalisme de la reproduction musicale réellement époustouflant.. L’auditeur a le sentiment que les artistes sont en fait dans la même pièce, avec une présence palpable surprenante,.

« The voices…you’d swear they’re in the room. There’s no escaping it. The London Reference…is the most involving cartridge i’ve ever heard. »
Reference, Hi-Fi News, October 2004.